Pour cette nouvelle aventure des Bress’Poulos un dilemme demeure. Faut-il accepter ce que l’histoire retiendra : soit 21 motos comme en a compté le benjamin de cette équipée sauvage (Etienne), 22 comme moi j’en ai compté ou 23 si on accepte le décompte d’une autre patte bleue ?

Toujours est-il que ce dimanche 11 juin 10h, une fine équipe était au rendez-vous des motards pour le ride à travers le Brionnais. Sous un soleil éclatant nous prenons la route qui nous fait traverser cette contrée bénie des 7 dieux. Buxy , Germagny , traversée de St Bonnet de joux où nous bifurquons pour prendre cette petite départementale 79 qui nous fait longer quelques châteaux, quelques étangs, quelques prés où paissent quelques haquenées. Nous stopperons une première fois dans cette petite bourgade qu’est Baubery. Ce village, très riche en Histoire du Charolais Brionnais, a écrit une page majeure de la seconde guerre mondiale avec la création de son fameux maquis qui mènera ses membres jusqu’à Berlin. Remercions ici Florian, qui nous a fait traverser le temps avec son récit très concis quant à ce maquis et dont nous retiendrons de son évocation les séances d’entrainement des maquisards avec ce parallèle avec la guerre des boutons.

Nous nous remettons en selle pour quelques kilomètres  pour la seconde étape du périple : Bois St Marie. Ici c’est une église assez parculière puis qu’elle fait pare du circuit des églises romanes du Brionnais. Datant de 1000 ans elle a déjà été sauvée par les siècles passés par de riches donateurs. Remercions ici Madame Danjoux qui nous a présenté ce chef d’œuvre de l’art Roman avec ses chapiteaux historiés ou autre déambulatoire …. Direction La Clayette, chef-lieu de canton avec ses restaurants, son château (qu’on ne peut plus visiter depuis que son propriétaire a été battu à une certaine élection…), son étang (bien chargé en carpes) et son aire de loisirs où nous attend le pique-nique tant mérité. Apéro (sangria….) et tant d’autres bonnes choses qui font la joie des gosiers desséchés. Repos stratégique sous les arbres de cet endroit bucolique afin de se préparer au rude programme de ce tour préparé avec amour par Cactus.

Remise en selle après une bonne heure de pause direction Oyé petit village représentatif de cette région d‘élevage. Les vaches sont blanches depuis bien longtemps ce que nous explique Florian (encore lui) avec l’aventure du père Mathieu en 1746 (de mémoire ..d ‘Oyé) qui mena son troupeau au marché de Passy en région parisienne en une quinzaine de jours. De cette aventure date le rayonnement de la race Charolaise à travers France et monde entier. Florian nous parle aussi de l’histoire des Blancs (réfractaires au concordat de Napoléon avec la papauté) et qui sont restés depuis lors en marge de la religion catholique, cette communauté bien parculière perdure depuis la révoluon et possède ses propres rites et prêtres. Mais il fallait être là pour en savoir plus … Une petite visite de l’écomusée du Brionnais : la mémoire d’Oyé où pour certains et surtout certaine(s) le retour du bonnet s’est imposé tout seul (Véro…) ….Lol. Quelques découvertes comme cet attelage tiré par un Doberman (si cher à Jérôme….)

Ensuite une petite boucle motorisée nous mène au cœur de ce Brionnais : St Christophe avec son marché aux bestiaux, Semur en brionnais, St Julien de Jonzy, Château Neuf. Retour sur La Clayette pour une étape gourmande….

Puis il est temps de prendre le chemin du retour par Matour, Cluny, Cormatin, Tournus où ceux qui sont attentifs au coq du jour stoppent pour l’au revoir tradionnel et éclatement des divers groupes.

Merci à tous les participants à cette superbe journée.

Bizzz Cactus