» Alea jacta est « , Cactus avait lancé l’avis de rendez vous pour ce mardi 8 mai, alors allons nous rendre sur les traces de Vercingétorix à Alésia.
Dès potron-minet, (je l’aime bien celle là), une dizaine de Bikers se retrouvrent et partent avec le beau temps direction la Côte d’or.


Sitôt avoir quitté la nationale, notre chef de file Cactus nous fait prendre de superbes petites routes où nous traversons de très beaux paysages, méconnus par pas mal d’entre nous, pourtant pas étrangers à la région.
On est bien, on endure le blouson car malgré un soleil généreux, la température monte timidement.
1ère halte à 8 kms de Saulieu, plus exactement à Molphey où nous découvrons sur l’ancienne RN 6 une station service qui ne passe pas inaperçue.
Nous sommes accueillis chaleureusement par Pascal et son épouse.

En arrivant on peut distinguer, pêle-mêle, l’avant d’une Chevrolet Bel-Air, la moitié d’une Cadillac ou un four radiateur de Bugatti. Ces décorations d’époque ont été installées par Pascal.

C’est un biker, fan de Johnny et des US ; il nous raconte avec passion comment il a aménagé son établissement et nous invite à visiter le garage où de belles américaines coffres ouverts attendent quelques soins.

Séquence photos, pause café et nous repartons, filmés par Pascal, qui connait les Poulos, et nous promet de venir au rassemblement.

Midi passé nous arrivons sur le site d’Alésia, nous prenons d’assaut une table xxl, c’est du sérieux, on a la dalle.
Sous une température digne de juillet, on sort le casse-croûte, pas besoin de se forcer pour la rigolade et les vannes à 2 balles.

Après le repas, nous allons au Centre d’interprétation où nous choisissons une visite guidée par audiophone sur l’histoire d’Alésia.
Ambiance potache pour certains, super moment culturel très intéressant, on a droit également à un film détaillé sur le siège d’Alésia.
Bien que controversé, pour nous les Bourguignons c’est bien là, chez nous, qu’à eu lieu la fameuse bataille en 52 av JC.

Nous quittons le musée et reprenons les bécanes pour monter à Alise Sainte Reine afin d’admirer le site et faire des clichés de la statue de Vercingétorix.
Allez hop nous repartons…enfin non…un cadenas bloqué, ensuite 2 pinces coupantes coincées, évidemment on a mal au ventre de rire, rien de grave nous rentrons.

Nous n’avons pourtant pas offensé Taranis(*), mais nous avons eu droit à un sévère orage à la sortie de Pouilly en Auxois, heureusement nous avions pris soin d’enfiler les costards de pluie.

Un dernier verre pour achever cette belle balade, merci Cactus pour ce beau parcours ponctuée de riches visites.

Ci-dessous les photos de Marie-Pierre et Cactus.

(*)Taranis est un dieu du Ciel et de l’Orage de la mythologie celtique gauloise.